MAGNIFIQUES JARDINS DU HABOUS

HAÏKU

Le roucoulement

des pigeons rampent silence

le jardin Habous

( 2 )Au quartier il y a plusieurs jardins ,ils sont dispersés à l’intérieur de ce vaste quartier .Voici leur placement :

Les jardins Habous, installés, sur une mini pente ,au centre du quarter habous,près de la grande mosquée .Ils sont divisés, en parcelle séparer par des ruelles.

Un autre petit jardin nommé « Riad Okba » ,entre le palais royal , les lignes de chemin de fer et du souks au blé.

Le jardin Hermitage n’est pas loin du quartier.Il est le deuxième « poumon « de Casablanca ,après le parc de la ligue arabe.

Situés entre la grande mosquée « Mohamadi » et le tribunal administratif ils sont ,au nombre de quatre mini jardins .De même superficie. Entourés par de petites barres de fer forgés .Des bancs en bois sont dispersés partout autour des jardins.

Le premier fait face à un célèbre restaurant international nommé « ZAINA ».IL est cité dans de nombreuses revues culinaires touristiques.A l’intérieur du jardin ,on a planté toutes sortes d’arbustes.

Dans la deuxième,parcelles de grands arbres ont pris place.Avec du gazon sur toute sa surface ,comme dans toutes les autres jardins ,d’ailleurs.

Dans le troisième jardin ,qui fait face à la mosquée Mohamadi .On a ,en haut,construit une fontaine en marbre .En suite des carrés entourés de marbre ,à l’intérieur duquel on a planté de magnifique,fleurs multicolores.

Dans la quatrième parcelle,toutes sortes d’arbustes ont été plantés

Le matin un calme ,sans pareil règne sur les lieux. Il est ,seulement brisé par les chants ou les cris de quelques oiseaux qui ont pris place sur les branches des arbres ou sur les toits de quelques édifices .On entend ,d’abord,de longs roucoulements répétitifs,des pigeons bisets .

Pourquoi un oiseau chante-t- il ?

Il chante pour marquer son territoire et aussi pour attirer les femelles. L’oiseau mâle essaie de présenter son meilleur chant ,et cela pour concurrencer ses rivaux, les autres oiseaux mâles.

Ils lancent des cris ,pour avertir les autres du danger imminent ou pour les avertir de la présence d’ un étranger.

Et aussi les autres oiseaux , le moineau domestique,l’etourneau unicolore, le rouge queue-noire , le bruant du sahara, le merle noir , le pouillot véloce ,le bulbeux des jardins , la tourterelle turque , le verdier , le choucas des tours ,la fauvette melanocephale….participent par leur gazouillis, leurs sons , leurs cris ressemblent à un concert symphonique avec des dizaines de solistes.

Bref,les différents sons des différents oiseaux ,vous donnent l’impression que vous assistez à un concert.

En ornithologie ,on étend le terme de chant à tous les « appels’ émis en vue de communiquer.

D’une manière générale,l’oiseau babille, chante ,gazouille ,habite, piaille,piaule,ramage….cri.

Le piaillement est un appel bref ,les oisillons piaillent pour réclamer de la becquée. Le peuplement est une série de petits cris brefs ,peu sonores.

Le babil est un chant répétitif qui ressemble à un récit des humains.

L’être humain différencie bon nombre de chant ou son et leur a donné un nom particulier de ces chants ou sons et leur a donné un nom particulier par exemple roucoulement, piaillement , concanement .

Parfois , le nom vernaculaire d’un oiseau, évoque ses vocalises comme pour les coucous.

Après un bref arrêt du roucoulements d’un pigeon ,on entend aussitôt le début d’un chant comme si ces acteurs matinaux se passaient le « témoin « .

En bas la place mohamadi,près duquel prône le tribunal administratif à gauche .Il fait face à un autre mini jardin limité par des barres de fer avec des bancs dispersés dans les allées.Les bancs sont souvent occupés soit par les élèves ou par les vieilles femmes ou les vieux messieurs.

Face au tribunal, séparer par une rue ,se trouve un café souvent plein de clients et aussi de touristes .Lieu ou ils se reposent après une tournée dans le quartier.

Plus haut se trouve un autre café, le café Mauritania .Lieu où se rencontrent aussi bien les habitants du quartier que les intellectuels du pays que les célèbres hommes politiques .N’oublions pas les touristes qui s ‘y reposent après une promenade dans le quartier Habouss.

Une rue qui mène en haut vers le palais royal ,en bas vers la place Mohamadi . A droite,de la rue un café, des bazars plus loin plusieurs librairies .A gauche des librairies et un autre café.

La place Mohamadi,est un endroit charmant que les touristes admirent. Ils attirent les touristes grâce à ses nombreux magasins qui vendent des vêtements traditionnels:caftans,djellabas babouches…….. De nombreux bazars .Des kissariats aux multiples magasins .Vendant des objets « hétéroclites  » que les touristes adorent acheter.

La particularité du quartier des habousse, c’est son architecture typiquement marocaine .Ses arcades qui entourent presque tous les magazins. Ses nombreuses ruelles .Quelques unes sont des impasses .

Des maisons traditionnelles marocaines ,au premier ou aux deux étages , des tuiles vertes couvrent la plus part , la devanture de leurs maisons.Certaines ,avec des tuiles ,en haut de leurs portes .

Malheureusement , à la tombée de la nuit sur les bancs de ce beau jardin. Quelques clochards, ou SDF qui le long de la journée « faisaient le tour des poubelles » ou avaient d’autres occupations.sortaient leurs bouteilles d’alcool.

D’autres leurs plastiques à l ‘intérieur une quantité de ‘dolio’ ou un chiffon qu’ il imbibe de « cirage ». Ils font cela pour s’extirper de leur misérable situation et vivre dans un monde imaginaire, un monde à eux .Mangeant du pain rassis ou de la nourriture qu’ils ont trouvé dans les poupelles .

A la tombée de la nuit chacun d’eux prend ces bancs comme lits dormant à la belle étoiles. D’ autres , dorment à même le sol devant les rideaux des magasins fermés ,au dessus d’eux ils déposent des cartons au-dessus d’eux des plastiques ou de vieilles couvertures.

Souvent , des disputes éclatent entre soit pour une place soit pour la nourriture ou la boisson soit pour un malentendu soit pour des différents propre à chacun.

H. E.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *